CMEI : un nouveau métier en plein développement, des professionnels diplômés

Encouragée par la direction générale de la santé (DGS), abordée dans les recommandations de l’HAS (Haute Autorité de Santé) concernant l’éducation et le suivi des asthmatiques, et intégrée dans la PNSE (Plan National Santé Environnement) au titre du plan Asthme, la profession de Conseiller Médical en Environnement Intérieur (CMEI) se développe à travers la France, mais reste encore trop confidentielle : seulement 76 CMEI actifs pour 168 CMEI diplômés en 2016. Les professionnels de différents horizons (paramédical, social, bâtiment) s’intéressent à la formation, mais le manque de débouchés freine souvent leur élan. Les structures institutionnelles et autres qui ont créé ces postes (hôpitaux, mairie, ARS, Conseils Généraux, réseaux asthme et allergies, association notamment pour la mesure de la pollution extérieure) estiment vraiment répondre aux besoins des personnes et des évaluations faites dans le cadre de réseaux ont montré que la visite d’un CMEI arrive en tête en terme de satisfaction pour les patients. Mais la prise d’initiative par les décideurs est trop rare, pourtant la prévention tertiaire a montré son intérêt dans les maladies allergiques. Et ce nouveau métier a été validé par une étude multicentrique française (1) et le bénéfice clinique a été confirmé par une étude américaine (2).


Le CMEI
est un professionnel diplômé (DIU Santé Respiratoire et Habitat ou licence professionnelle des métiers de la santé et de l'environnement – Universités de Strasbourg), formé pour établir un audit de l'environnement intérieur. Il enquête au domicile des personnes qui en font la demande – par le biais d'un médecin, et sur prescription de celui-ci – réalise des prélèvements (poussière, moisissures…) et des mesures d'allergènes, et établit un diagnostic permettant ensuite de mettre en oeuvre des mesures pour l'éviction des polluants domestiques, et d'adapter son habitat.

A l’origine les CMEI étaient formés par un Diplôme Universitaire de CMEI
qui a été créé en 2001 à Strasbourg par l’Université Louis Pasteur sous l’initiative du Professeur de Blay, pneumo-allergologue, puis un DIU (diplôme inter universitaire) de Santé Respiratoire et Habitat qui a vu le jour en 2005 (Universités de Brest, Montpellier, Paris, Toulouse et Strasbourg).


(1) Medical Indoor Environment Counselor (MIEC): role in compliance with advice on mite allergen avoidance and on mite allergen exposure (de Blay et al., Allergy 2003: 58: 27–33)    Voir la page

(2) Results of a Home-Based Environmental Intervention among Urban Children with asthma (Wayne J. Morgan et al., Engl J med 351;11 september 9, 2004)    Voir la page

CMEI France • Laboratoire d'Allergologie, Nouvel Hôpital Civil, 1 place de l'hôpital• 67091 STRASBOURG • Téléphone : 03 69 55 06 90info@cmei-france.fr